Affiche de propagande de Charbonnages de France, seconde moitié du XXe siècle.

Faire l'histoire d'une entreprise

Vous cherchez des informations sur une entreprise ? Les quatre étapes indispensables !

 

1. Identifier l’entreprise

Avant toute recherche dans les archives, il est indispensable de connaître le nom exact de l’entreprise recherchée. Souvent, ce n’est pas tâche aisée car elle a pu en changer au cours du temps, au gré de fusions, scissions, rachats. Il vous faut alors trouver l’intitulé porté par la société ou la compagnie pour la période qui vous intéresse.

Des recherches en bibliothèque pourront vous aider. Consulter notamment :

"Nous avons travaillé, la France vous attend / Société nationale des chemins de fer français" : affiche publicitaire de la Société nationale des chemins de fer.

 

bandeau rouge

2. Chercher les archives produites par l’entreprise elle-même

Attention : celle-ci n’a pas d’obligation de conserver ses documents quand ils n’ont plus d’utilité administrative ou juridique.

La conservation des archives d’entreprises reste donc soumise à de nombreux aléas :

  • elles peuvent, pour tout ou partie, avoir été détruites  ;
  • elles peuvent avoir été conservées par les entreprises (c’est le cas des grandes sociétés qui disposent de leurs propres services d’archives) ;
  • elles peuvent avoir été confiées à des ayants droit ou des héritiers dans le cadre de successions ou de liquidations ;
  • dans le meilleur des cas elles ont été confiées à un service public d’archives : Archives municipales, Archives départementales, Archives nationales du monde du travail (ANMT).

La liste complète des fonds d’entreprises conservés par les ANMT est disponible :

Pour chaque fonds, vous accéderez à l’inventaire détaillé des archives et pourrez sélectionner les cotes qui vous intéressent avant de venir les consulter en salle de lecture.

Quels documents consulter en priorité dans les fonds ?

  • Outre les statuts de l’entreprise, les procès-verbaux des conseils d’administrations et des assemblées générales sont la source la plus précieuse quand ils existent. Ils retracent toutes les décisions importantes prises au cours du temps par l’entreprise. Les ANMT en ont numérisé certains. Au XIXe siècle et dans la première moitié du XXe siècle, ces procès-verbaux faisaient souvent l’objet de publications par les grands compagnies.
  • Les notices historiques, les livrets d’anniversaires, les livrets d’accueil du personnel ou encore les brochures publicitaires permettent d’accéder à une information déjà résumée et facile à exploiter. De même les publications internes aux sociétés (journal ou bulletin par exemple) sont très utiles.
  • Les registres de comptabilité sont une source plus complexe et plus longue à exploiter. Néanmoins pour ceux qui acceptent d’y consacrer du temps, ils s’avèrent riches en détails.
  • Les dossiers de direction peuvent donner une vision globale sur l’entreprise et ses choix stratégiques.
  • La liste s’élargit à l’infini suivant le secteur d’activité d’entreprises : c’est en étudiant l’inventaire de chaque fonds que vous découvrirez dans le détail des documents susceptibles de vous intéresser sur tel ou tel domaine.
"Les demoiselles du classement ont bien du mal à retrouver leurs documents ..." : affiche publicitaire pour des dossiers suspendus, milieu du XXe siècle.

 

bandeau rouge

3. Consulter des documents qui concernent les entreprises

Les entreprises sont régulièrement en relation avec l'administration. C'est ce qui permet  d’en retrouver la trace, le plus souvent aux Archives départementales du lieu d'implantation de la société ou compagnie en question.

  • Elles se déclarent auprès du greffe du tribunal de commerce et pour certaines d’entre elles doivent certifier leurs comptes en fournissant des pièces justificatives. Pour la période récente, consulter le site Infogreffe ; pour les entreprises plus anciennes consulter les séries U puis W des Archives départementales.
  • Elles paient des impôts, notamment fonciers : voir en particulier les archives cadastrales (séries P puis W des Archives départementales).
  • Elles peuvent avoir des installations dangereuses déclarées auprès de la préfecture (aujourd'hui « SEVESO ») (séries M puis W des Archives départementales).
  • Elles réalisent des opérations immobilières ou financières enregistrées par des officiers ministériels : voir les archives notariales (série E des Archives départementales).
  • Elles ont pu demander des dommages de guerre si elles ont subi les ravages des deux conflits mondiaux (série R des Archives départementales).
  • Elles sont susceptibles d'être impliquées dans des procès auprès de différents tribunaux (séries U puis W des Archives départementales).

Certaines institutions ont constitué des collections de documents illustrant l’histoire des entreprises : elles ont ainsi rassemblé des coupures de presse et des publications classées par compagnie ou société. C’est le cas des Archives nationales qui mettent à disposition un très riche fonds de documentation.

"Un beau paysage… … mais une idée a permis d’en exploiter la force. Tirez aussi partie de vos idées !" : affiche de motivation des employés, années 1920.

 

bandeau rouge

4. Élargir la recherche

Si vous ne trouvez aucun document de ou sur l’entreprise qui vous intéresse, il vous faut rechercher « à côté ». Trouvez des entreprises proches de celle qui vous intéresse, par leur implantation ou leur secteur d’activités, et étudiez leurs inventaires. Les introductions, les bibliographies, les « sources complémentaires » donnent une multitude de renseignements qui pourront vous aider. En rebondissant de piste en piste, d’un service d’archives à l’autre, vous finirez certainement par trouver ce que vous étiez venu chercher... ou autre chose !

 

bandeau rouge

5. Demander de l’aide

Contactez-nous.

 

arrow_up_icon